Rechercher

Les délais de recrutement, pourquoi et comment les réduire?



Constat :

Selon une étude Glassdoor, la France se classe n°1 au baromètre du processus de recrutement le plus long. En effet, la moyenne des processus de recrutement français se situerait autour de 32 jours, de la rencontre du candidat jusqu'à son embauche. Cette moyenne peut s’étendre au-delà de 10 semaines pour 15% des employeurs.



Pourquoi réduire les délais de recrutement ?

Un recrutement plus rapide c'est :

  • Laisser un poste vacant moins longtemps

  • Recruter un talent avant les concurrents!

  • Un meilleure image employeur


Les tâches attribuées au poste vacant sont bien souvent redistribuées aux autres membre de l'équipe. Ceux-ci doivent absorber une charge supplémentaire, qui peut être tenue seulement sur une courte durée. Il faut également noter que les heures supplémentaires viennent s'ajouter dans la balance des coûts.


Le marché des cadres est depuis quelques années extrêmement tendu, et ce même après la crise sanitaire. Une étude de l'APEC montre que les candidats restent en moyenne disponible une quinzaine de jours. Alors réduisez vos délais de recrutement si vous ne voulez pas laisser passer les meilleurs talents!


Enfin, un recrutement trop long a un effet négatif sur l’expérience du candidat qui aura une image négative de votre entreprise.



Quels sont les facteurs susceptibles d’impacter les délais de recrutement ?

Une mise en garde s’impose, si la réduction des délais est un objectif sain, il ne doit pas se faire au détriment de la qualité des candidats recrutés.


  • La nature du contrat joue un rôle

Les postes à pourvoir en CDD mettent 7 semaines en moyenne à être pourvus contre 9 semaines pour les CDI.


  • L'origine du besoin

Lorsqu’il s’agit d’une création de poste, la durée de recrutement s’allonge.

Pour les postes de cadres, 6 mois après la parution d’une annonce, 63% des créations de postes sont pourvues, contre 75% des remplacements.


  • Mais aussi…

Le secteur, l’organisation du processus de recrutement ou encore la multiplication des outils, la multiplication des étapes; le nombre d’entretiens d’embauche…


Quelles solutions existent pour le diminuer ?

Aller plus vite, c’est gagner en compétitivité et donc avoir un avantage dans la captation des talents par rapport aux concurrents.


  • Etre réactif

Les candidats qualifiés sont en position de force et peuvent se permettre de comparer les offres qui leur sont proposées avant d’accepter le moindre entretien. Pour les convaincre, il faut trouver des moyens pour les valoriser. Et en cela, la réactivité est la première arme à déployer. Il faut leur répondre le plus vite possible afin de montrer que vous êtes vraiment intéressé par leur profil.


  • Anticiper les futurs recrutements

Un cadre a en moyenne un préavis de 3 mois à respecter lorsqu'il quitte son poste. En anticipant au maximum les départs & les besoins, les postes vacants sont pourvus plus rapidement, et la disponibilité n'est plus un problème.

La mise en place d'une démarche de GPEC (Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences) couplée à une grande réactivité sont les clés d'un recrutement rapide et efficace.


  • Déléguer son recrutement

Parfois, pour être plus rapide, le plus simple est de déléguer son recrutement à des experts.


Un cabinet de recrutement dispose de tous les outils nécessaires pour la recherche, sera plus réactif de par sa connaissance du marché, et saura vous conseiller efficacement.



Et pour finir...

Même s'il faut réduire ses délais, il faudra toujours laisser au recrutement prendre le temps de l’humain, élément indispensable à la réussite de tout recrutement !


22 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout